Créations

Lavettes et éponges de cuisine

Ça commence un peu trop à parler de nourriture sur ce blog non ? Il est vrai que comme disait un grand philosophe « le gras c’est la vie » mais quand même, varions un peu les plaisirs avec aujourd’hui la présentation de mes lavettes et éponges de cuisine.
 
Je m’étais déjà fait deux lavettes pour la cuisine afin de remplacer l’essuie-tout qu’on utilise énormément chez nous. Maintenant, plutôt que de gaspiller des feuilles pour nettoyer mes plaques de cuisson, mes plans de travail et autres surfaces, je prends mes petites lavettes, mon pschitt-pschitt (tout le monde appel ça comme ça, faites pas genre) de vinaigre blanc et hop ! C’est tout propre.
 

Le matériel :

  • Un tissu coton de 27x27cm
  • Un tissu éponge de 27x27cm
  • un ruban de 15cm (facultatif)
Avec ces mesures vous aurez des lavettes de 25x25cm à peu près. Pour l’éponge, quand il s’agit de la cuisine je prends pour ma part du nid d’abeille. Avec les petites alvéoles, le tissu capture et retient plus facilement les saletés ce qui est très pratique.
 
On commence par mettre ses deux bouts de tissu endroit contre endroit et a les épingler ensemble et si comme moi vous avez un ruban pour faire une boucle, vous le pliez et rentrez dans un coin entre les deux tissus. Là je me la pète un peu avec ma photo car je viens qu’acquérir de petites pinces de couture hyper pratique ! Bon honnêtement, sur de grandes pièces comme ça ce n’est pas forcement mieux que des épingles car cela alourdit beaucoup, mais pour des cotons lavables ou pour tenir du biais ou passepoil ça va être top !
 
Vous passez votre tissu à la machine en cousant les quatre côtés tout en laissant un trou de quelques centimètre sur l’un des côtés pour pouvoir retourner votre lavette.
 
A l’aide d’un crayon je vais pour ma part appuyer dans les coins pour bien les faire ressortir et j’ai aussi passé un petit coup de fer à repasser sur ma lavette pour bien l’aplatir. Après ça j’ai fait une couture apparente tout autour de ma lavette ce qui a permis de fermer le trou où j’ai retourné la lavette.
 
Et voilà, vos lavettes sont prêtes pour le grand ménage de votre cuisine ! Au final, si vous suivez des groupes de vente ou boutique de confection sur le zéro déchet, je pense que ça correspond aux essuie-tous lavable sauf que je ne mets pas de pression a chaque feuille pour les attacher entre elle. Même si le principe est sympa, d’une part ça rajoute une étape et en plus je ne sais pas mais par exemple moi qui nettoie mes plaques de cuisson avec mes lavettes, s’il y avait des pressions a chaque coin j’aurais peur de rayer ma plaque.
J’ai donc fait des éponges aussi. C’est une première et je n’ai pas encore eu le temps de bien les tester donc je ne saurais pas vu dire l’efficacité.
 
Pour le rembourrage j’ai mis de la ouate synthétique qu’il me restait de l’époque où je faisais des dodo à mes rats et furets, je ne sais donc pas trop si c’est vraiment adapté à ce genre d’usage, le fait d’être souvent en contact avec l’eau. A voir.
 
Pour la première éponge j’ai fait un côté éponge abeille et tissu coton ou par-dessus j’ai mis un filet d’oignon pour créer un effet grattant, à voir si cela marche. La deuxième est en tissu coton et toile de jute. Son but est là aussi d’être grattant, mais là par contre ce qui me fait un peu peur c’est que je crains que la jute ne s’abîme vite. Et pour la troisième c’est tout simplement une en coton et éponge abeille.
 
Et pour la façon de faire, c’est exactement la même chose que pour la lavette sauf qu’après avoir retourné il faut bourrer et que je n’ai fait une couture que d’un côté pour fermer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.