Baby crevette

Je n’aime pas m’occuper de mes enfants.

J’avoue qu’avec ce titre je risque de m’attirer quelques foudres et qu’au final il n’est peut être pas vraiment représentatif de ce que je veux exprimer donc pour commencer, précisons que j’aime mes enfants de tout mon cœur et que bien sur j’adore passer du temps avec eux. Il y a aussi certains aspects de ma vie de maman que j’apprécie moins et que je délègue volontiers mais pour autant s’il faut que ça soit fait, je m’en occupe bien évidement sans rechigner car mes enfants passent bien sur avant mon propre confort.

Déjà il faut savoir que je suis une personne qui a relativement peut de patience. Quand je demande que quelque chose soit fait, c’est maintenant, pas dans 5mn. Je suis aussi une personne de « fatigable » comme dirais ma mère. Donc les cris, le bazar et tout, ça me fatigue et m’énerve vite, et comme j’ai pas de patience, ça part vite en live … J’aime aussi que les choses soient faites d’une certaine façon et pas autrement, que tout soit à sa place bien comme il faut. C’est pour ça que je fais la plupart du temps tout, toute seule. On est jamais mieux servi que par soi même après tout. J’en suis pas au point du TOC mais limite parfois tellement je me focalise dessus au point de ne pas pouvoir penser a autre chose tant que « l’erreur » n’a pas été réparée.

Autant de chose qui font que la cohabitation avec des enfants n’est pas toujours de tout repos, surtout avec Olivia qui est une petite tornade. Après je préfère largement ça qu’à une enfant tout amorphe mais ça reste très fatiguant au quotidien.

J’en parlais dernièrement dans mon article « Je suis une maman malveillante » Olivia va chez la nounou 4 jours par semaines et ce aussi bien pour elle que pour moi. Car comme je le disais, je sais qu’elle est bien plus épanouie et occupée là bas que si elle était à la maison avec moi. Bien évidement que quand elle est avec moi on joue, on parle, on li, etc. Mais je n’aurais clairement pas le courage et la patience de l’occuper constamment. Certains peuvent considérer que c’est une honte pour une maman, qui plus est qui ne travaille pas, de ne pas vouloir s’occuper de son enfant H24, perso j’estime que je fais ce qui est le mieux pour elle en la plaçant là bas la journée pour qu’elle s’éclate avec ses copains plutôt qu’elle s’ennuie a la maison. Et à coté de ça, les moments qu’on passe ensemble, surtout quand papa est là, sont des vrais moments de famille ou on fait des activités ou sorties tous ensemble, centrés sur les enfants.

Je ne sais plus ou j’en avais parlé aussi, peut être dans un poste sur Instagram, dans notre couple avec Jérémie, nos rôles sont plutôt bien établi. C’est principalement moi qui m’occupe de la gestion du quotidien (cuisine, linge, ménage, rdv, papiers, etc …) et lui va plus gérer les enfants, du moins surtout Olivia, avec les jeux, le bain, les fins de repas (qui sont souvent chaotiques donc que je fuis pour ne pas m’énerver) et les couchers. Cette organisation tient du fait que Jérémie travaillant beaucoup et souvent avec des horaires particulières, ça lui permet de passer autant de temps que possible avec les enfants mais aussi parce qu’il a beaucoup plus de patience que moi et est donc plus apte a gérer ces moments ou la grande bête est souvent déchainée.

D’une certaine façon on pourrait croire que je choisis de ne prendre que les bons cotés de la vie de maman mais ce n’est pas forcement le cas. Disons plutôt que j’évite de subir, et surtout de faire subir a mes enfants, les mauvais. Encore une fois je suis peu patiente et m’énerve vite même pour des détails qui ne devraient pas être, qu’un enfant de deux ans ne peut pas comprendre. Comment lui expliquer que maman n’est pas disposée à répondre à ses mille et une question parce qu’elle n’a pratiquement pas dormi de la nuit a cause du petit frère qui n’a fait que bouger dans tous les sens et pleurer toute la nuit ? Elle ne peut pas comprendre et n’est pas responsable donc ce n’est pas juste qu’elle en paie le prix.

Parce que niveau mauvais moment j’ai ma dose aussi ! Entre justement le petit frère a quasi plein temps vu que je l’allaite et que je suis celle qui arrive le mieux a le calmer (et à supporter ses cris à lui), à devoir gérer les fois ou tout le monde est malade en même temps sauf moi (c’est un truc de maman ça je pense. Réussir a tenir bon quand tout le monde a la crève pour ne la choper qu’une fois que tout le monde est guéri). A devoir nettoyer les bodys et autres vêtements pleins de crottes et de vomis. A devoir gérer toutes l’organisation familial (rdv médicaux, repas, papiers, etc … La fameuse charge mentale). Et j’en passe …

Bref tout ça pour dire que je pense qu’il est important de dire tout haut qu’être maman ce n’est pas que du bonheur. Ce n’est pas facile d’être toujours au top et qu’en plus notre top d’un jour ne sera pas le même que le lendemain car la fatigue et les problèmes changent d’un jour a l’autre. On fait ce qu’on peut avec ce qu’on a mais dans tous les cas je pense qu’on fait notre max. Moi je fais mon maximum pour que mes enfants soient heureux que ce soit avec moi ou avec l’aide d’une tiers personne et je pense que c’est ça le plus important.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.