Baby crevette

Je suis une maman malveillante

C’est le truc à la mode depuis un bon moment dans la sphère parental d’internet : être un parent bienveillant. En soit, l’idée est très bonne, des plus normal et évidente. Mais j’aimerais savoir si pour être un parent bienveillant on est obligé de devenir une personne malveillante? Je m’explique.

Pour ma part je n’ai pas eu le souci (faut dire que je ne suis qu’un petit grain de sable dans le game des parents blogueur) mais j’ai déjà eu l’occasion d’entendre parler, et même de constater moi même des lynchages en en bonne et due forme de parents jugé pas assez « bienveillant ». Et ça peut partir d’un rien !

Par exemple, ça date de plusieurs année déjà, mais la maman blogueuse Picou du blog Picou-Bulle en avait fait les frais. Elle explique dans un de ses articles qu’elle ne comprends pas bien pourquoi d’un coup elle se retrouve avec plein de commentaires négatifs à coup de hashtag de dénonciation de malveillance parental sous une de ses photos datant de deux ans. Sur la photo, une de ses filles âgée de deux ans à cette époque et qui lui en fait voir de toutes les couleurs (en plein dans la période du terrible two) est en train de jouer tout en étant au coin. Cette photo avait bien sûr un contexte qui était expliqué en légende mais malgré tout elle s’en est pris plein la tronche. Après petite enquête elle a fini par découvrir que le début de cette chasse aux sorcières contre elle avait débuté sur la page d’un groupe de parents prônant la bienveillance éducative et qu’ils avaient de la même manière attaqué plusieurs personnes comme elle, s’octroyant le rôle de juge et bourreau.

Et des histoire comme ça il y en a plein. Même sans aller si loin, je le vois souvent sur mes groupes de mamans de Facebook que dès qu’une ne fait pas dans la nouvelle norme, sa façon de faire est directement remise en question. Il y a des tas de « mamans parfaites » qui savent tout sur tout et sont ravies de venir vous apprendre votre rôle, vous faire comprendre que vous faites mal parce que vous ne faites pas comme elles. Alors après parfois c’est vrai. On fait mal et c’est une bonne chose qu’on vienne nous le dire. Mais il y a des façons de le dire.

Moi pour la petite histoire, je suis intervenue il y a quelque temps sur le poste d’une maman qui criait a l’aide car son bébé de 10 mois ou dans ces eaux là, ne dormait pas, se réveillait 4-5 fois par nuit dans les cris et les larmes et que vraiment elle n’en pouvait plus, qu’elle craquait totalement tellement elle était en manque de sommeil et surtout qu’elle se sentait « mauvaise mère » de ne pas réussir a comprendre son bébé. Je suis donc aller lui répondre, déjà pour la rassurer sur son rôle de mère et sur le fait que voilà, un bébé c’est pas toujours facile mais c’est pas pour autant que c’est la faute des parents. Je lui ai partagé notre expérience compliquée avec Olivia et lui ai donné le lien de l’article que j’avais écrit sur le sujet pour plus de détails (petite pub au passage, oui). Sauf qu’une admin est intervenue non pas pour me dire que je n’avais pas le droit a la pub ou quoi (ce que j’aurais pu comprendre) mais que je ne pouvais pas mettre mon lien parce que mon approche éducative n’était pas bienveillante … Bah oui. Vu que dans mon article j’explique qu’a un moment on en était a choisir entre risquer de craquer et faire une connerie ou la laisser pleurer un peu , qu’on avait choisi la deuxième option … bah c’était pas bienveillant.

Alors certes, je suis tout a fait d’accord que c’est pas bien de laisser pleurer son bébé, qu’il y a de nombreuses études sur le sujet qui vont dans ce sens mais à un moment … On est face a une maman qui est au bord de la crise de nerf, qui a pas dormi depuis 10mois (et sans doute plus avec la grossesse) qui se retrouve à ne pas dormir de la nuit, à bosser la journée et à s’occuper de bébé le reste du temps … mais non, le message le plus important a lui faire comprendre c’est que « laisser pleurer bébé c’est pas bienveillant ».

Du coup j’ai eu envie de vous raconter a quel point je suis une mère malveillante. Au pire je m’attire les foudres d’une population de personne, au mieux j’aide certains parents a déculpabiliser de leur façon de faire.

Je crie beaucoup, beaucoup trop sans doute. De base je suis quelqu’un d’assez sanguin qui monte vite dans les tours. Bien évidement vis a vis d’enfants, des miens encore plus, je suis plus patiente et compréhensive. Je discute d’ailleurs beaucoup avec Olivia, essaie de lui faire comprendre les choses, de la comprendre elle même, etc. Mais entre la fatigue (surtout depuis la naissance de Victor ou même durant ma grossesse) le fait que ma belette comprends parfaitement que certaines choses sont bêtises mais qu’elle va quand même tenter de les faire en douce, bien oui, parfois je perds mon calme et je fais la grosse voix.

Elle a été dans un parc à barreaux et spoiler alerte, Victor ira aussi. Ça d’ailleurs c’est une remarque qu’on m’avait fait à l’époque d’Olivia. Pareil dans une discussion de maman ça parlait parc et je devais dire que j’aimais bien le mien et là une autre maman est venue nous faire la morale parce que mettre son enfant dans un parc c’était pas bien, que ça entravait la mobilité libre et la découverte du monde, blablabla … Meuf, ma bête elle a 3 mois à par secouer les bras et les jambes sa mobilité est tout de même fortement réduite, qu’est ce que tu viens me faire la leçon ? Surtout que dans notre cas, l’utilisation du parc (on mettait le tapis d’éveil dedans) c’était principalement par rapport au chien. Pas qu’on avait peur qu’elle attaque bébé, au contraire, elle serait aller se coucher dessus pour s’en occuper comme d’un chiot.

Elle à fait du trotteur ! Si avec ça je mérite pas le pilori. Ah non parce que je vous jure y’a un truc avec le trotteur, c’est vraiment le sujet tabou. Y’a des gens vous leur dites que votre enfant fait du trotteur c’est limite aussi grave que je mettre dans une machine à laver et vraiment, j’exagère à peine ! Alors oui, encore une fois il y a plusieurs études qui vont dans le sens que le trotteur est mauvais pour les enfants, que c’est pas physiologique, que ça peut provoquer des problèmes de position du bassin et des pieds mais bon du calme quand même. Je pense pas que ce soit en laissant bébé 10-15 minutes dans son trotteur même si c’est tout les jours que ça va vous le flinguer. On est plusieurs générations a avoir fait du trotteur, et je ne dis pas qu’il n’y a pas eu de casse mais globalement on a survécu quand même. Et donc c’est pas pour me justifier car de toute façon j’estime ne pas avoir a le faire mais si Olivia a fait du trotteur c’est que c’était a la période ou elle commençait a être bien mobile, qu’elle rampait beaucoup par terre mais n’arrivait pas a faire de quatre patte et du coup était super frustrée de ne pas pouvoir se déplacer comme elle voulait et en faisait de grosse crise de colère. Mais dans le trotteur elle était super contente, faisait sa petite vie (sous surveillance) et voilà ! Pour info elle a commencé à marché avec de l’aide vers ses 10mois et a marché seule a 12mois donc là encore, le mythe de « les enfants qui font du trotteur on un retard moteur » bah non, pas forcement.

Elle regarde des dessins animés. Alors sur ce point je suis tout a fait d’accord que c’est mal, surtout a son âge, je plaide coupable ! En plus que c’est vraiment pour une question de confort pour moi, même si bien évidemment ça lui fait plaisir. En faite c’est surtout les matins ou elle va a la nounou qu’elle va regardez car c’est pour moi l’assurance qu’elle est fixer sur un truc et qu’elle ne va pas faire une bêtise pendant que je fais autre chose. Le matin quand je me lève, je vais faire son biberon et mon café. Elle va boire au lit et moi devant mon pc. Quand elle a fini elle va au pipi puis je l’habille. Elle va ensuite avoir droit a son dessin animé le temps que je m’habille moi même puis que je lève et change Victor avant que l’on parte chez nounou. Donc en gros elle regarde 10-15mn par jour. Et oui, je l’admets, elle y a aussi droit un peu le week-end. C’est mal, je le sais, je n’en suis pas fière mais je l’assume.

Elle a une nounou alors que je ne travail pas. Est ce que je peux me considérer comme mère au foyer alors que ma fille passe un certain temps chez la nounou? Pourquoi ai je besoin d’une nounou si je suis mère au foyer? Tant de question … Et bien a la base c’était juste pour avoir un peu de temps a moi. Ensuite il y a eu des soucis de santé avec ma grossesse et au final, elle est super heureuse la bas donc ou est le mal ? J’aime ma fille de tout mon cœur et j’aime passer du temps avec elle mais je ne suis pas une grande fan de jeux de son âge si on peut dire ça comme ça. Je vais lui faire la lecture, de la pâte a modeler ou peinture, boire le thé avec ses poupée et tout mais bon, ça va bien un moment … Alors que chez nounou elle a pleins de copains, ils font pleins d’activités et je le vois bien comment elle s’épanoui la bas, comment elle évolue et progresse chaque jour. Au nom de quoi, parce que je ne travaille pas, il serait mal de la priver de ça? De lui permettre d’avoir toute cette stimulation que je sais que jamais je ne pourrais lui apporter si elle était seule avec moi? Sur ce point aucun regret et aucun jugement ne peut m’atteindre. Certaines mères sont sans aucun doute formidables avec leur enfant a la maison au niveau activité, moi j’ai pleinement conscience que ça ne serait pas le cas.

Bon, j’ai beau réfléchir, là j’ai plus grand chose qui me viens en tête. Il y a sans doute d’autres choses que je fais qui sont mal dans le monde de la bienveillance éducative mais là je ne vois pas. Je vais donc m’arrêter là, quitte a y revenir plus tard. Je conclurais juste en disant que la plupart des parents font ce qu’ils peuvent avec les moyens (physique, psychique, émotionnel et matériel) qu’ils ont. Personne n’est parfait, tout le monde tâtonne comme il peut et puis voilà ! Bien sur qu’il y a des choses mal à ne pas faire et à éviter au possible mais encore une fois je pense qu’en tant que parents on essaie toujours de faire de notre mieux même si celui ci n’est pas le même qu’une autre personne. Soutenons nous au lieu de nous juger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.