Baby crevette

La fierté d’avoir un bébé bien portant

Olivia n’était pas un gros bébé à la naissance avec ses 3kg090 mais elle a eu la particularité de sortir de la maternité en ayant dépassé son poids de naissance. A vrai dire je ne sais pas si c’est un truc rare ou du moins qui ne soit pas la majorité des cas mais je sais que dans le service de maternité, toutes les sage-femme et auxiliaire venaient à tour de rôle voir le fameux bébé qui avait dépassé son poids. D’ailleurs devant mon étonnement l’une d’elle m’avait dit que non ce n’était pas courant, d’où cette farandole de visite mais était-ce si extraordinaire ça, je ne sais pas. Mais quoi qu’il en soit, pour moi, jeune nouvelle maman et allaitante qui plus est, c’était une grande fierté. J’avais un bébé champion et c’était quand même un peu grâce à moi vu que c’était mon lait qui la faisait grandir.

Au fil des mois, Olivia a toujours eu une très belle courbe de croissance. Elle n’a jamais été un gros bébé mais de part son poids de départ, elle prenait plus que la moyenne et au niveau de la taille aussi elle grandissait très bien. Je n’ai plus le souvenir exact, mais je sais que je lui mettais toujours des tailles de vêtements bien en avance par rapport à son âge (genre du 6mois à l’âge de 4mois, du 12mois à l’âge de 8mois, etc…) Bébé je ne l’ai pas vraiment vue avec des bébés de son âge donc je n’ai jamais eu la possibilité de comparer mais je vois maintenant à la MAM où ils sont trois à avoir 2ans (et je crois même que Amir a plusieurs mois de plus qu’elle) qu’elle est très grande par rapport aux autres, qui sont des garçon en plus ! Par contre de par sa grande taille, même si elle a un bon poids, bien ça fait fine crevette quand même. Ça je le remarque bien dans les vêtements, dur de trouver des trucs assez long de pattes et qui puissent se serrer suffisamment a la taille.

Puis Victor est arrivé et je me rends compte maintenant ce que c’est qu’un bébé VRAIMENT bien portant ! Déjà lui depuis le début « il rigole zéro » comme dirait son père, avec ses 4kg305 et 54cm, alors qu’il avait 3 semaines d’avance sur mon terme. Ma réplique de fierté quand je parle de sa naissance c’était « j’ai accouché d’un bébé de 1mois ». Là aussi j’ai eu droit a la farandole de visite dans la maternité mais cette fois pour le poids de départ et non de sortie. Je vous jure pour l’un comme pour l’autre ça défilait tellement en mode ébahi qu’à chaque instant je m’attendais à voir débarquer les Rois Mages.

Je crois qu’on est sortis de la maternité qu’il n’avait pas totalement repris son poids de départ (mais on est sortis un jour plus tôt) mais il c’était quand même bien remplumé puis surtout par la suite on a compris « qu’il était pas la pour rigoler » (le papa encore) quand à la visite de la puéricultrice à sa première semaine il avait pris … 500g ! (un bébé doit en moyenne prendre dans les 200g par semaine) Deuxième semaine il avait encore pris 400g ! Par la suite il a toujours pris autour des 300g par semaines, il n’y a que ses derniers temps qu’il a un peu plus stagné et même perdu du poids à cause d’une bronchiolite et qui fait qu’il mange mois bien. Mais bon vu les réserves qu’il a je m’inquiète pas !

Le plus impressionnant c’est quand je compare avec le carnet de santé d’Olivia. Comme dit plus haut, pour moi Olivia était un bébé bien portant, « en avance » sur la moyenne au niveau des courbes. Et pourtant … A 2mois Victor avait atteint le poids d’Olivia a 6mois. A 3mois il avait le poids de sa sœur avait a 9mois ! Puis au niveau taille aussi c’est impressionnant vu qu’on a du direct lui mettre du 3mois, à 1-2mois on a du passer au 6mois et là à 4mois on lui met du 12mois !

Dans les vêtements d’Olivia j’ai toujours fait en sorte d’acheter pas mal de mixte dans l’idée que si notre deuxième était bien un garçon, on pourrait lui mettre les même vêtements, ce qui du coup est le cas mais quand je regarde des photos bien oui, Victor porte déjà des vêtements qu’Olivia portait quand elle avait 7-8mois.

Tout ça pour en venir au fait que je ne peux m’empêcher de ressentir une certaine fierté que je ne saurait expliquer par rapport à ce gros et grand bébé ! Ce n’est même pas forcement dû à l’allaitement même si bien sur il y a toujours ce petit coté gratifiant de ce dire qu’on est une bonne vache à lait !

Vous savez il y a cette réplique que chaque maman a entendu au moins 10 fois durant sa grossesse que ce soit à la découverte du sexe qui n’était pas celui qu’elles espéraient, ou quand celles ci peuvent avoir des maux désagréables durant ces 9mois de gestation : « L’importance c’est qu’il soit en bonne santé ». Je pense que quelque part ça vient de là. J’ai tellement entendu ça toute ma grossesse, voir toute ma vie tellement que c’est une phrase qu’on entends souvent, que je pense qu’inconsciemment, avoir un bébé non seulement en bonne santé mais qui en plus pète les plafond, ça procure vraiment un sentiment de bien être et fierté.

Parce que malgré la joie qu’apporte une grossesse et une naissance, là première étape est quand même souvent et malgré nous une période de stresse sous-jacent. Même si j’ai globalement très bien vécu mes grossesse, je me souviens tout de même de moment ou j’étais à la limite, quand ce n’était pas déjà le cas, de pleurer, à me demander si mon bébé allait véritablement bien. Si le fait de m’être énervée dans la journée n’avait pas été un facteur de stress pour lui in utero. Si ce petit écart alimentaire que j’avais pu faire n’allait pas avoir de grave conséquence sur sa santé.

Même si à chaque échographie on est super excité d’aller voir notre petit bout de chou, de voir combien il grandit bien en nous, c’est aussi là encore un léger moment de stress. Ce petit moment d’appréhension où on se demande au début de la séance si effectivement tout va bien. Si une malformation ou autre ne va pas être découverte. Heureusement, pour nous en tout cas, ces appréhensions ont toujours été vite balayées.

Me voilà donc, fière et chanceuse, car je suis bien consciente que ce n’est pas le cas de tous malheureusement, d’avoir des bébés en bonne santé et bien portant. Je prie et croise les doigts pour que cela reste ainsi, que mes deux amours continuent de bien grandir et s’épanouir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.