Baby crevette

Covid 19 : Enceinte, vaccinée et toujours vivante!

C’est l’un, pour ne pas dire LE sujet du moment et franchement … ça commence à me souler. Autant je suis quelqu’un qui adore les débats, en particulier sur l’actualité (donc sur le covid aussi) mais j’aime surtout les débats intelligents … Le genre avec des arguments, qui se déroule avec respect, tout ça tout ça … Le genre qu’au final on ne semble pas trouver sur ce sujet.

J’en parle souvent, je traîne pas mal sur des groupes de mamans sur Facebook et forcement, la vaccination est un sujet qui revient TRES souvent, pour ne pas dire quotidiennement. Alors soit dit en passant, petite info : Si vous vous trouvez sur ce genre de groupe, que vous vous interrogez sur la vaccination (ce qui est tout à fait légitime) avant de vouloir créer un poste « vous en pensez quoi de la vaccination ? J’hésite ! » utilisez la loupe de recherche du groupe. Vous aurez des centaines, voir des milliers d’avis ! Je comprends le besoin de créer son poste dans l’idée d’avoir des réponses « personnalisées » mais je vous assure que ça ne sera pas le cas. Je vois chaque jour cette question être posée et chaque jour ce sont les mêmes personnes qui répondent avec les mêmes réponses. Au final c’est juste chiant, 1/ pour les personnes qui s’en foutent, 2/ pour les personnes qui ont déjà répondu 30 fois et qui aimeraient bien pouvoir parler d’autres choses.

Mais donc si j’écris cet article, c’est surtout pour dire que j’en ai marre des hystériques antivax qui se basent sur du vent, clairement, pour exprimer leur opinion, et peut-on appeler ça une opinion quand c’est basé sur le néant ?

Alors attention, je suis certes pour la vaccination, mais je conçois et respect tout à fait qu’on ne veuille pas se faire vacciner. Mais encore faut-il que cette décision soit prise pour de bonne raison. Moi-même a la base, quand le vaccin est sorti je n’en voulais pas, d’autant plus en étant enceinte. Comme des millions de personnes, ma raison était le manque d’infos, le manque de recul. Mais le fait est qu’au fil des mois, des infos sont sorties, des études, des statistiques. Nous n’avons certes pas toutes les réponses. Personne ne peut dire si d’ici quelques mois, quelques années, on ne va pas découvrir des effets secondaires potentiellement nocifs du vaccin, mais de deux choses l’une : Il y a zéro chance que ses effets soient, choper le sida ou autres maladies du genre, vous changer en zombie ou encore captez la 5G. Et pour le deuxième point, encore une fois certes on ne peut pas savoir les effets à long terme du vaccin mais on sait les effets immédiats du covid : la mort. Elle n’est pas assurée pour tout le monde certes, mais je vous assure que statistiquement vous avez bien plus de chance de mourir du covid que du vaccin. ET si vous êtes doué, en plus de vous tuer vous risquez potentiellement de tuer ou une plusieurs personnes de votre entourage. Jackpot !

Comme je disais, il existe à présent beaucoup de retour sur la vaccination, notamment sur les femmes enceinte. Je mettrais les liens en fin d’article mais on peut déjà citer Lecrat.fr qui est un site de référence de pointe sur les effets des médicaments sur les femmes enceintes et allaitantes et qui indique bien qu’aucun problème n’a été noté sur les femmes enceintes ou sur leur bébé. Il y a aussi le site Vidal.fr, là aussi une référence médicale, ou encore Inserm qui est l’Institut National de la santé et de la recherche médicale.

Il revient partout que le vaccin n’est pas dangereux ni pour la mère ni pour le bébé. Que le vaccin ne traverse pas la barrière placentaire donc n’atteint à aucun moment bébé. Par contre, la mère développant des anticorps naturels au moment de la vaccination, transmet ceux-ci a bébé. On estime donc qu’il est fortement possible que bébé développe une immunité naturelle au virus. C’est un point très positif !

Donc voilà, moi ces différents retour, études, analyses m’ont convaincue car parallèlement au bienfait de la vaccination, il faut savoir que si vous contractez le covid en étant enceinte, d’autant plus au 3e trimestre, vous avez statistiquement beaucoup plus de chance de développer une forme grave et que celle-ci peut aller jusqu’à entrainer la mort. Non seulement la votre mais aussi cette de votre bébé. Que si vous en réchappez il y a malgré tout le risque de répercutions sur votre santé et celle de votre bébé.

Oui je comprends parfaitement la peur de ce manque de recul, des effets qu’il pourrait y avoir dans le temps ou sur bébé. Mais il y a autre chose qui m’a décidée et c’est aussi cette crainte la forme grave, de la mort. Ce n’était même pas forcement une peur pour la perte de ma vie mais plus pour ma famille. J’ai un homme, j’ai une fille, j’estime ne pas avoir le droit de mettre ma vie en danger par rapport à eux.

Si malgré ces arguments, par la consultation attentive des liens que je vais donner à la suite vous n’êtes toujours pas convaincus par la vaccination, que vous ne vous sentez toujours pas suffisamment rassurés, il n’y a aucun problème. Ça s’entend et ça se comprend. Encore une fois je n’ai pas de souci avec les gens qui refusent la vaccination mais ce à condition qu’ils aient vraiment fait des recherches sur le sujet et que ces recherches ne s’arrêtent pas à regarder BFM ou les forums de Doctissimo. C’est malheureusement ce genre de personnes que je rencontre le plus dans les conversations sur Facebook (ou ailleurs). Des gens qui n’ont jamais fait aucune recherche, qui depuis le départ ont un avis bien tranché sur la question et refuse de le remettre en question ou juste ne serait ce que de s’informer sur les nouvelles données pour se conforter dans leur idée. Des gens dont les seuls arguments sont « bah moi mon médecin m’a dit qu’il était contre, ça prouve bien que ! » Bah non Marie-Claudine, ça ne prouve rien du tout ! C’est un avis parmi des milliers ! Le plus drôle c’est que c’est ces mêmes personnes qui vont traiter les pro-vaccin de mouton alors qu’eux même ne ce basent sur l’avis que d’une seule personne ou a la limite d’un groupe réduit de pseudo connaisseurs (« J’ai l’ami d’un ami qui est voisin avec le cousin d’un gars qui est le garagiste d’un mec qui est concierge dans un laboratoire de pharmaceutique et il m’a dit que … »)

Pour conclure, je voudrais malgré tout exprimer une dernière opinion sur le sujet, qui est d’actualité au vu des annonces faites par Macron le lundi 12 juillet : Le passe sanitaire. Gros sujet d’ébullition ça aussi depuis l’annonce. Scandale ! Propagande ! Privation des droits !

Moi j’aurais juste une question : Est-ce normal qu’on puisse obliger (ce par nécessité sanitaire) tout un pays a se confiner pendant des mois, à vivre sous couvre-feu, à restreindre ses interactions sociales et professionnelles, tout cela parce que des personnes refusent de se faire vacciner et donc participent malgré elles a la propagation du virus (parce que oui, il est aussi prouvé que le virus circule beaucoup moins en milieu vaccinal) mais que par contre dire « bon ok, vous n’êtes pas obligé de vous vacciner mais la contre parti de votre liberté c’est le non accès au lieu de vie collective, donc à la potentiel propagation du virus » là ça soit un scandale ?

Les personnes qui font le choix de ne pas se vacciner ne sont pas privées de leur liberté, bien au contraire. Mais ça va faire deux ans qu’on vit dans cette merde. On a présent une solution pour potentiellement réussir à reprendre le cours de nos vies d’ici quelques temps (et encore, vu la vitesse du truc je pense qu’on en a encore pour un voir plus d’an …). En quoi votre liberté serait plus importante que celle des autres personnes ? Vous avez le choix, vous avez la liberté, mais celle-ci comporte des sacrifices. A vous de choisir si votre peur du vaccin est plus grande que le besoin de retrouver une vie mais ne venez pas blâmer les autres, les jalouser, pour vos convictions.

Le Crat : Centre de Reference sur les Agents Tératogènes

Vidal : site de référence des produits de santé

Inserm : Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.