Baby crevette

Bébé crapaud est arrivé ! Détail de mon accouchement.

Et non je n’ai pas totalement disparu ! Bon il y a bien eu un petit passage à vide avant mon accouchement mais c’était du a plusieurs choses. Déjà une certaine déception que mon concours n’est pas plus marché que ça car j’y avais vraiment mis du cœur dedans. Mais ensuite et surtout, ma nounou était en vacances. J’étais donc seule à la maison avec ma tornade et autant dire que petite furie + fin de grossesse + grosse chaleur, ça n’est pas du tout compatible avec un quelconque élan de productivité. Puis en plus j’étais un peu pataugeant dans mes derniers rendez-vous de grossesse où on m’annonçait un potentiel déclenchement au vu du poids estimé de mon bébé.

En gros à ma 3e échographie, bébé était estimé sur le moment à un poids de 2,800kg et qu’il atteindrait plus de 4kg si j’allais jusqu’au terme, prévu le 10 septembre. On m’a donc donné rendez-vous deux semaine plus tard pour une écho de croissance afin de voir comment évoluait son poids, s’il restait sur cet courbe ou s’il bougeait. Et bien en deux semaines bébé est passé de 2,800kg à … 4kg ! C’était le 16 août donc la bestiole a quand même pris pratiquement 1 mois d’avance sur son poids ! Autant dire que si j’attendais le terme, j’accouchais d’un monstre de 5 a 6 kg quoi …

Il a donc été décidé de me déclencher sauf que … Alors que ma fille est pourtant elle aussi de août, j’ai appris que ce mois était propice au naissance (j’ai toujours cru que c’était septembre le rush bébé) et du coup il était très compliqué de me trouver une date d’admission car la maternité n’arrivait pas à avoir de chambre de lit entre les naissances spontanées et autres déclenchements à prévoir. Au final j’ai été reportée pendant 3 jours avant qu’on me rappelle le 19 août a 10h « Bon vous devez être là a 14h pour votre déclenchement. Vous vous débrouillez comme vous voulez mais si vous venez pas aujourd’hui je sais pas quand j’aurais une autre place ». Pour info et rappel, ma nounou était en vacances, mon chéri au travail et ma mère à 4 heures de route … Pas du tout stressant !

Bon on a quand même réussi à s’organiser. Heureusement que j’ai une nounou EN OR MASSIF RECOUVERT DE RUBIS ET DIAMANT qui a sans aucun souci accepter de nous garder Olivia à partir de 13h et jusqu’à ce que ma mère arrive pour la récupérer et mon chéri lui de son coté a aussi pu s’arranger avec son travail pour partir et même être mis directement en congés alors qu’ils sont déjà en sous effectif au boulot.

A l’hôpital, on rentre directement dans le vif du sujet. Avant même d’avoir une chambre, on m’amène en salle d’examens pour me poser un propess. En gros c’est un espèce de lacet (qu’on appel communément « tampon ») avec une hormone imprégné a son extrémité, la prostaglandine, qui a pour but d’aider le col à s’ouvrir et de faire commencer le travail.

Si vous vous êtes déjà renseigné de près ou de loin à comment ce passe un déclenchement, vous avez sans doute eu comme moi la version de, c’est long et douloureux. Alors oui ok. Sauf que pour moi ça voulait dire genre dès qu’on vous met le truc, ça commence à travailler, vous douillez et après quelques heures de torture, vous avez votre bébé … Que nenni ! En gros le propess de base met en moyenne 16 heures pour commencer a agir, mais là encore c’est même pas dit qu’il se lance. On peut laisser un propess pendant 24 heures et en remettre pendant 3 jours au total. Si au bout de 3 jours rien ne fait, on passe a une autre méthode.

Malgré ces infos, moi j’étais en mode trop chaude, a me dire « c’est bon j’ai déjà eu une grossesse, mon col il sait déjà ce qu’il a à faire, ça va partir tout seul ». Ahaha … qu’elle est mignonne … Après la pause, les examens et tout, j’ai pas dormi de la nuit, j’ai passé mon temps a faire les 100 pas dans ma chambre pour aider mon col à s’ouvrir. J’avais quelques petites contractions, rien de foufou mais je me disais c’est bon, ça se lance ! … Nope ! Au bout de 24h mon col n’avait pas bougé d’un iota. Même pas un peu ramolli ou quoi. J’étais dépitée et en plus je n’avais pratiquement pas dormi depuis plus de 24h (j’avais dormi 2h dans la matinée). Vraiment j’étais au bout de ma vie a en pleurer presque tellement j’étais persuadé que j’allais avoir mon bébé. En plus il y en avait pleins qui pleurait dans les autres chambre, ça me minais encore plus le morale …

On m’a donc posé un autre propess que … j’ai perdu au bout de quelques heures. En fait le 1er, la sage femme qui me l’a posé avait tout rentré, bien au fond, pour justement que je ne le perde pas. Le 2e, qui a été posé par une autre sage femme, elle m’avait laissé la ficelle pendre pour si jamais il fallait le retirer vite (avec le temps l’hormone qui est sur le propess est très irritante, vous avez littéralement la sensation de l’intérieur du vagin qui brule) sauf que à aller aux toilettes toutes les 10 minutes, j’ai fini par le retirer sans le vouloir … On m’en a donc posé un autre et là miracle ! Ça a enfin commencé a faire effet !

Pour faire un petit récap chronologique : Je suis arrivée a l’hôpital le 19 août a 14h, on m’a mit le 1er propess à 15h. Le 20 août a 15h toujours rien, on me le retire pour m’en mettre un autre entre 16 et 17h. A 22h je perds ce 2e donc on m’en met un 3e qui commencera à faire rapidement effet car j’ai eu de petite contractions toute la nuit et c’est vers 5h du matin que j’ai fini par retourner en salle d’examen car les contractions devenaient trop fréquente et commençaient a être douloureuses. Après examen, mon col c’était bien rétréci et j’étais ouverte a 2, l’ouverture s’est assez rapidement faite dans les heures suivantes.

Du coup elle a fait venir l’anesthésiste pour la pose de la péridurale. Soit dit en passant, j’ai vraiment eu l’impression de le faire chier le mec, à le faire venir sur sa garde. Limite je me faisais engueuler à avoir des contractions qui l’empêchait de me piquer rapidement … Heureusement que les filles, la sage femme et l’auxiliaire puéricultrice, elles étaient top. D’ailleurs l’auxiliaire qui était la pour ma pause de péri c’était celle qui m’a accouché pour Olivia ! J’étais trop contente car elle avait été géniale (et l’a encore été) mais malheureusement leur service se terminait à 7h30 (il était vers les 6h30) donc j’ai été accouché par un autre binôme. Très gentil aussi.

Après ça Jérémie est arrivé. Je l’avais appelé vers les 6h et apparemment Olivia s’était réveillée dans la nuit et il avait eu du mal a la rendormir donc était bien claqué. Mais bon, on a pu l’un comme l’autre se reposer un peu dans la salle de travail, le temps que mon col finisse par s’ouvrir vu que lui avait un fauteuil et moi je ne sentais pas trop les contractions avec la péri.

Je ne saurais trop dire vers quelle heure les choses sérieuse on commencé, le moment ou j’ai appeler pour dire que je commençais à sentir le besoin de pousser mais j’imagine vers les 11h30 max car comme pour Olivia, les choses sont allées assez vite (à défaut du déclenchement!). J’avoue que j’avais assez peur de la délivrance vu que pour rappel, on m’annonçais un bébé de plus de 4kg. Autant dire que j’étais pas vraiment sure d’en sortir « intacte ». Au final en a peine quelques poussées, la bête est sortie et ceux sans le moindre dommage ! Même pas une petite égratignure, rien ! Le soulagement était total !

Et voilà ! Mon « petit » Victor est né le 21 août 2021 à 12h16, 4,305kg pour 54cm ! Oui, j’ai accouché d’un bébé de 1mois, clairement ! Pour info, Olivia est elle née le 22 août 2019. Ils ont donc 2ans moins 1jour de différence !

Mes grossesses étaient déjà très différentes l’une de l’autre, mes bébés le sont tout autant. Sans parler du poids et taille, Olivia faisant 3,090kg pour 50cm, leur « caractère » est aussi l’opposé. Olivia dès la naissance dormait relativement peu, que des petites siestes de 30mn par ci par là. Elle était le reste du temps pas mal éveillée, a l’affut du moindre mouvement et sans être un bébé difficile, elle pleurait beaucoup plus quand elle avait besoin de quelque chose (manger, chaud, froid, …) d’ailleurs, comme pour les siestes, elle tétait seulement pendant 5 a 10mn mais réclamait du coup toutes les 30mn presque. Alors que Victor lui est très calme, trop calme même, ça nous perturbe ! Il dort tout le temps, tète toutes les 2 voir 4 heures avec de bonne tété de 20 a 30mn. Il ne pleure pratiquement pas, comme je dis, il nous « notifie » qu’il veut quelque chose avec un petit chouinement de quelques seconde puis il s’arrête. Il refera un petit sons quelques minutes plus tard si on a pas répondu a son besoin. A voir dans le temps comment il évolue mais bon, je ne pense pas qu’il nous fasse un volt face non plus.

Voili voilou ! Le petit récit de mon accouchement et de la venue de Victor parmi nous. J’ai hâte de vous raconter la suite de nos aventures, même si je ne promets pas de pouvoir être aussi assidue que j’aimerais sur le blog. Cela dépendra de mon petit crapaud même si pour le moment il semble disposé a me laisser du temps !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.